Apiculture urbaine

Toute l'actualité sur nos séminaires et animations de ruches en entreprise

jeudi, 15 mars 2018 15:37

Pourquoi peut on manger des tomates bon marché toute l’année ?

Écrit par 

Cultiver des plantes en serre

Les tomates que nous trouvons toute l’année sur les étals des marchés et supermarchés sont cultivées sous serre, comme les poivrons, les concombres, les melons…

La serre permet d’obtenir un milieu tamponné : la température est toujours plus haute qu’à l’extérieur et il ne gèle à l’intérieur que si les températures extérieures sont extrêmement basses. Elle peut aussi être équipée d’un système de chauffage, d’éclairage et de gestion de l’hygrométrie. Elle offre également une protection contre les prédateurs comme les oiseaux qui ne peuvent pas y entrer. Mais de la même manière, les insectes qui pourraient participer à la pollinisation ne peuvent y pénétrer…

Alors comment sont pollinisées les tomates ?

Pour qu’une fleur soit fécondée, il faut qu’un grain de pollen (gamète mâle produit par les étamines) rentre en contact avec le pistil de la fleur (gamète femelle). Les fleurs de tomate peuvent s’autopolliniser. Le grain de pollen et le pistil sont sur la même fleur. Lorsque le grain de pollen provient d’une autre fleur (mais toujours de la même espèce), par exemple par le biais des insectes, on parle de fécondation croisée.

De façon naturelle, la « buzzing pollination » correspond parfaitement à la pollinisation des tomates. C’est la pollinisation par vibrations, émises par des bourdons qui vibrent littéralement quand ils sont posés sur une fleur. Pourtant, jusqu’en 1985, avant la domestication des bourdons, les tomates en serre étaient installées sur des bancs vibrants, mis à vibrer 3 fois par semaine. Le pollen tombait des étamines sur le pistil et les fleurs étaient ainsi fécondées.

 

La domestication des bourdons

Les chercheurs et agriculteurs s’étaient bien rendus compte que les bourdons jouaient un rôle important pour la pollinisation. Une campagne de collecte de fondatrices de bourdon pour les importer en Nouvelle-Zélande a même été organisée entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle afin de polliniser le trèfle rouge. Quatre espèces de bourdons européens sont maintenant résidents de Nouvelle-Zélande.

Pour domestiquer les bourdons, les chercheurs ont commencé à collecter des fondatrices pour les introduire dans des nids artificiels. Ils ont ensuite déplacé ces nids pour les rapprocher des cultures et les ont mis dans des serres. Au long du XXème siècle, ils ont amélioré les techniques d’élevage des bourdons en captivité. Ils ont appris à gérer la période d’hibernation de la femelle fondatrice et à la réveiller dans les meilleures conditions pour l’épanouissement de la future colonie. Des études ont été menées sur plusieurs espèces originaires d’Amérique du nord, d’Europe et d’Asie qui sont commercialisées dans ces territoires respectifs.

 

L’apport des bourdons

Même si l’achat de colonie de bourdon à un coût, il est moins élevé que l’électricité et la mécanique utilisé pour la vibration. De plus, la pollinisation des plantes par les bourdons est plus efficace. On ne commercialisait pas les tomates en grappe car il était très difficile de réussir à féconder toutes les fleurs de la grappe avec ces méthodes. Depuis l’utilisation des bourdons en 1987, le taux de réussite permet de proposer aux consommateurs de jolies grappes de tomates.

En conclusion

La domestication des bourdons nous permet d’avoir des tomates à loisir. On peut réveiller des fondatrices de bourdons au moment voulu en contrôlant la température, la luminosité et l’hygrométrie des serres dans lesquelles elles sont placées en sortant du réfrigérateur. On peut ainsi polliniser les plants de tomates toute l’année.

Par contre, on se rend bien compte que les tomates qui voyagent bien ne sont pas forcément celles qui sont les plus savoureuses. Les goûts et les couleurs ne se discutant pas…

Si vous ne pouvez pas accueillir de ruche sur le toit de votre entreprise mais que vous voulez quand même être en mesure d’observer des pollinisateurs : nous pouvons vous fournir une colonie de bourdons Bombus terrestris pour une saison.





Vous souhaitez développer l'abeille urbaine dans votre entreprise ?






ruches entreprises : location installation entretien de ruches sur les toits d'entreprises - Animations & événementiel